Principales Traditions Argentines et Où les Expérimenter

Australis

Savez-vous ce que signifie bombilla et parrilla ou connaissez-vous l’histoire de la plus emblématique des traditions argentines, le tango ?

Formés, façonnés et refaits à travers les siècles, ces mots témoignent du riche mélange culturel des cultures latino-américaines et européennes qui composent l’Argentine d’aujourd’hui. En effet, l’ensemble fascinant de traditions et de coutumes de ce pays donne un véritable aperçu de la vie de ses habitants.

New Call-to-action

Traditions Argentines : Le Tango

Dansé dans les rues de San Telmo et d’autres quartiers populaires de Buenos Aires dans les années 1800, le tango est probablement la plus célèbre de toutes les traditions argentines.

À cette époque, la riche diversité des habitants de la ville, des Argentins d’Afrique, à ceux des Caraïbes, en passant par les différents groupes d’immigrants européens, ces multiples origines se sont combinées pour créer une nouvelle danse unique. C’est ainsi que le tango est devenu le symbole d’un mélange culturel exotique.

Devenu un phénomène de danse mondial au début des années 1900, le tango s’est développé depuis ses origines modestes pour devenir la danse la plus symbolique de l’Argentine. Lorsque vous visitez le pays, nous vous invitons à passer une soirée dans une milonga (une salle de danse de tango) ou simplement observer les couples dansant gracieusement dans les rues de la capitale pour vraiment vous imprégner de l’esprit de cette partie importante de la culture argentine.

Traditions Argentines : Yerba Mate

Cette boisson amère, contenant de la caféine, est faite d’herbes trempées dans de l’eau chaude et bue dans une tasse spécialement conçue à partir d’une courge, appelée mate, et bue à l’aide d’une paille en métal, connue sous le nom de bombilla. Autre caractéristique emblématique des coutumes et de la tradition argentines, vous ne voyagerez pas loin sans voir les locaux participer à quelques tournées de mate.

La consommation de yerba mate remonte l’ère précolombienne où elle a été bue pour la première fois dans certaines régions d’Argentine, du Paraguay et de l’Uruguay. Les conquistadores l’ont rebaptisée « hierba del demonio », peut-être en référence à ses pouvoirs stimulants.

Traditionnellement, la yerba mate est une boisson que l’on partage, la personne responsable du remplissage de la calebasse, est appelée el cebador ou la cebadora. Après chaque nouveau remplissage, un membre du groupe se voit proposer de boire le mate avant qu’il ne soit renvoyé au cebador. La tradition veut que vous ne touchiez pas la bombilla et que vous la dirigiez toujours vers le destinataire suivant !

Traditions Argentines : Parrillas

Une autre tradition bien connue en Argentine est la parrilla ou asado. Considérénon seulement comme un style de cuisine, mais aussi comme une forme d’art, il existe plusieurs règles sur la façon de mener un bon barbecue. Les Argentins sont très fiers de savoir préparer, dès leur naissance, un asado.

Les deux caractéristiques les plus importantes sont le type de combustible utilisé et les coupes de viande. En règle générale, les brasas (braise rouge) et leña (bois de chauffage) sont brûlés sous un grill – bien que cela varie selon les régions. Les coupes de viande les plus consommées comprennent le chorizo ​​et le boudin noir pour commencer, puis les ris de veau et des coupes telles que des côtes, bife de lomo (filet mignon), Entraña (surlonge ou bifteck de hampe), bife de chorizo ​​(faux-filet), chinchulín (intestin) et criadillas (testicules).

Une tradition née des gauchos, les éleveurs de vaches nomades qui parcouraient autrefois la pampa argentine, une traditionnelle parrilla argentine est un moment mémorable lors d’un voyage dans le pays.

Curieusement, même si les Argentins sont connus comme de grands mangeurs de viande, une autre tradition importante que vous verrez pendant la Semaine Sainte est que le bœuf et l’agneau sont laissés de côté en faveur de la viande blanche et du poisson. Au lieu de cela, des plats tels que le bacalao (cabillaud salé) – le plat traditionnel du Vendredi Saint, sont consommés dans les maisons à travers le pays.

Traditions Argentines : Siestas

Une tradition apportée par les conquistadors espagnols, mais poursuivie avec enthousiasme par les Argentins modernes, les siestes sont une partie importante de la journée pour les argentins. Une tradition qui remonte à des centaines d’années, le mot « sieste » vient du latin hora sexta ou « sixième heure », qui se réfère à midi, les jours commençant conventionnellement à 6 heures du matin.

Initialement, c’était un moyen d’éviter les fortes chaleurs de midi, mais dans certaines régions du sud de l’Argentine, où la chaleur est moins intense, la sieste est un moment où les membres de la famille peuvent manger ensemble.

Normalement, les siestas se déroulent entre 13 heures et 16 heures. Sachez donc que lorsque vous voyagez en Argentine, il est peu probable que vous trouviez beaucoup d’activité dans les petites villes pendant cette partie de la journée.

New Call-to-action

1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (Pas encore d'évaluation)
Cargando…

Commentaire