cap horn phoques

Le léopard de mer : Quelques faits sur ce prédateur de l’océan Austral

Australis

Le léopard de mer a acquis la réputation d’être l’un des prédateurs les plus redoutables des mers entourant l’Antarctique – et pour de bonnes raisons. Ils ne comptent que deux prédateurs, les léopards de mer sont proches du sommet de la chaîne alimentaire et sont connus comme de féroces chasseurs. Voici les 10 faits les plus intéressants sur ce résident fascinant et dangereux de l’océan Austral.

New Call-to-action

1. Le léopard de mer partage ses taches avec son homonyme félin

Aussi connu sous le nom de phoque léopard, il a plusieurs caractéristiques en commun avec le grand chat. Bien que son pelage soit gris plutôt que couleur or, il doit son nom aux taches noires présentes sur son pelage.

2. Il a un régime unique

Sa proie préférée est à sang chaud, les léopards de mer apprécient particulièrement les diverses espèces de pingouins qui peuplent l’Antarctique et les îles subantarctiques où il vit. Contrairement à d’autres membres du groupe de mammifères pinnipèdes, ils se nourrissent de d’autres phoques, y compris le petit crabier, les phoques de l’Antarctique et de Weddell présents également dans cette région

3. Le léopard de mer est la deuxième plus grande espèce de phoque

Les femelles, qui sont plus grosses que les mâles, atteignent une taille incroyable de 3,5 m (11,5 pi) et pèsent jusqu’à 455 kg (1 000 lb).

4. Il s’est adapté pour devenir un chasseur remarquable

Les griffes le long des bords de ses ailerons avant et ses canines acérées de 2,5 cm (1,5 pouce) lui confèrent son statut de prédateur le plus redouté des mers entourant l’Antarctique.

cap horn phoques

Ses mâchoires puissantes permettent également au léopard de mer d’extraire les poissons et les calmars de l’eau et les oiseaux de mer flottant à la surface, tandis que son corps long et mince est profilé pour le propulser dans l’eau à des vitesses allant jusqu’à 40 km / h à la poursuite de ses proies.

5. Les léopards de mer sont des animaux féroces et solitaires

Ils ne sont pas connus pour être des animaux particulièrement sociable, la seule période où ces mammifères sont normalement vus avec d’autres de la même espèce se situe entre novembre et mars lorsque la saison de reproduction conduit à des groupes de léopards de mer à se rassembler sur la banquise.

6. Mais ils ne sont pas tout à fait les prédateurs les plus féroces de l’Antarctique

Bien qu’ils soient certainement formidables, les léopards de mer n’ont que deux prédateurs connus : les épaulards et les requins. C’est pourquoi, ils peuvent vivre jusqu’à 26 ans – ce qui reflète leur capacité robuste à résister aux conditions notoirement difficiles de l’Antarctique.

7. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi les léopards de mer « jouent » avec leur nourriture

Les espèces de manchots préférées des léopards de mer, comprenant le manchot papou, le royal et l’empereur, ont encore plus à craindre que la simple faim du léopard de mer. En effet, il est également connu pour couper la route des manchots vers le rivage et de participer à un jeu de « chat et de souris » alors qu’il poursuit sa proie autour de l’eau.

Les scientifiques ne savent toujours pas exactement pourquoi ils le font, mais croient que cela pourrait être un moyen pour les jeunes animaux d’aiguiser leurs compétences de chasse.

8. Le phoque léopard aime « chanter »

Pendant l’été austral, les léopards de mer sont connus pour passer des heures à chanter sous les eaux. Suspendus et basculant d’un côté à l’autre, les mâles adultes poussent des cris caractéristiques et stylisés qu’ils reproduisent en séquences uniques et qui font partie de leur comportement au moment de la reproduction.

9. Et il peut être très dangereux pour les humains

Bien que peu d’interactions sérieuses aient été enregistrées entre les  léopards de mer et les humains, en 2003, une biologiste du British Antarctic Survey a été tragiquement traînée à 61 m (200 pieds) de profondeur par un léopard de mer.

10. Mais son comportement peut aussi surprendre

cap horn phoques

En 2006, le photographe Paul Nicklen de National Geographic réalisant un reportage sur les léopards de mer en Antarctique, plutôt que de se faire attaquer alors qu’il plongeait autour des animaux, a finalement été « nourri » par une femelle qui lui apportait des pingouins vivants et morts. Nicklen pense que le léopard de mer l’a considéré comme un « prédateur inutile » et essayait de l’aider à apprendre à chasser.

New Call-to-action

1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (Pas encore d'évaluation)
Cargando…

Commentaire