mate argentine

Boire le maté en Argentine, tout un art

Australis

Le maté en Argentine est vraiment la boisson nationale. Cette plante qui est majoritairement cultivée dans le Nord-Est du pays est utilisée depuis fort longtemps pour ses propriétés énergisantes. Dégustée dans toute l’Argentine et à tout moment de la journée, elle est aussi synonyme de convivialité et il n’est pas rare de partager un maté dans la même calebasse.

New Call-to-action

Acheter et boire le maté en Argentine

Le maté en Argentine est omniprésent, on le trouve le plus souvent en paquets de 500 grammes ou 1 kilo, et il existe différentes qualités de maté. La boisson traditionnelle est simplement composée des feuilles de maté séchées, mais certaines marques ajoutent des arômes, des écorces séchées, des épices, etc.

Lorsque l’on est invité par des argentins, on propose généralement de boire un maté avant de proposer une autre boisson chaude ou froide.

Boire le maté en Argentine, c’est bien plus que déguster une simple boisson chaude. Pour les guaranis, le maté faisait partie intégrante des cérémonies religieuses. Aujourd’hui, c’est une boisson que chaque argentin a coutume de consommer tout au long de sa journée, mais boire le maté c’est aussi prendre un temps avec des personnes que l’on apprécie pour discuter, et l’on se retrouve volontiers pour partager le maté et passer un moment ensemble. Inutile de dire qu’il serait malvenu de refuser une invitation à boire le maté !

Comment se boit le maté en Argentine ?

Le plus souvent, le maté argentin est chaud et non sucré. Les calebasses (également appelées « matés », ce terme désigne tant la boisson que le contenant) sont les récipients dans lesquels on boit traditionnellement le maté.

On trouve des calebasses faites dans des courges creusées, il faut en général les culotter (ramollir les parois intérieures de la calebasse et enlever les résidus de courge). Il y a également des récipients en bois ou en métal, certains sont de véritables œuvres d’art.

Il faut verser une bonne quantité de maté dans la calebasse, entre la moitié et les trois quarts du récipient. On place ensuite la bombilla, petite paille de fer équipée d’un filtre qui servira ensuite à boire le maté.

Avant de verser l’eau chaude sur le maté, il faut verser un peu d’eau froide ou tiède dessus, on appelle cette étape « mouiller le maté ».

L’eau chaude mais non bouillante doit ensuite être versée dans la calebasse. On boira ensuite le maté avec la bombilla, et on pourra verser de l’eau chaude jusqu’à ce que le maté soit « lavé », c’est-à-dire qu’il n’ait plus de goût. Il n’est pas rare de voir les argentins se déplacer avec leur calebasse et leur thermos d’eau chaude.

Le maté est également consommé froid et sucré, on appelle alors cela le « maté tereré ».

Notez qu’il ne faut jamais bouger la bombilla : une fois qu’elle est déposée dans la calebasse, on ne s’en sert pas pour remuer le maté ! Autre code à connaître, si l’on est dans un cercle et que l’on partage une même calebasse, dire « merci » à la personne qui nous tend le maté revient à dire « non merci », on ne vous resservira donc pas !

Quelles sont les vertus du maté au niveau de la santé ?

Consommée à l’origine par les indiens guaranis, cette boisson a de nombreuses propriétés comme un effet énergisant et coupe-faim. Le maté est également laxatif et diurétique, et tout comme le café il peut aider à lutter contre les migraines ou les rhumatismes. Cette plante est aussi source de minéraux et vitamines, notamment la vitamine B. Son effet antioxydant est également reconnu. Les gauchos buvaient d’ailleurs du maté pour contrebalancer leur régime alimentaire essentiellement carnivore et pauvre en vitamines et minéraux.

New Call-to-action

1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (Pas encore d'évaluation)
Cargando…

Commentaire