Patagonie et autres destinations de voyages d’expédition

Le pisco sour, cocktail incontournable au Chili et au Pérou

Le pisco sour est un célèbre cocktail alcoolisé et citronné que l’on peut déguster au Pérou ou au Chili… Et bien sûr dans tout restaurant péruvien ou chilien digne de ce nom ! Si le cocktail porte le même nom dans les deux pays, le goût sera différent suivant la région où il a été préparé. Son nom étrange vient de l’alcool qui est indispensable à sa confection, le pisco. « Sour », c’est simplement le mot anglais pour désigner la saveur acide. Voici un article dédié au pisco, au cocktail pisco sour et aux subtilités de sa préparation.

New Call-to-action

Le pisco, alcool de base pour la préparation du pisco sour

Sans le pisco, ce célèbre cocktail ne pourrait pas exister. Mais quel est ce type d’alcool au juste ?

Il s’agit d’une eau de vie de vin dont la production se fait soit au Chili, soit au Pérou. Les deux seules régions qui en produisent sont situées en bordure de l’Océan Pacifique. Il s’agit d’un alcool fort : suivant la manière dont il est préparé, son degré d’alcool peut être compris entre 30 et 45. Après distillation, il titre 60° : de l’eau est ensuite ajoutée.

L’origine du mot « pisco »

Le terme « pisco » peut venir du port de Pisco, situé au Pérou. Mais il existe également une zone appelée vallée de pisco qui pourrait avoir donné son nom à la célèbre boisson. « Pisko » est aussi un mot utilisé du temps des incas pour désigner les récipients dans lesquels les liquides, et donc les alcools, étaient stockés.

D’où le pisco est-il réellement originaire ?

Un alcool différent suivant sa provenance

L’épineuse question de l’origine réelle du pisco fait débat entre les deux États. Le Chili et le Pérou considèrent le pisco comme leur boisson nationale. On ne peut pas trancher en affirmant que le pisco est originaire d’un pays ou de l’autre car en réalité, les deux alcools produits dans des régions différentes ne sont pas tout à fait identiques.

En Europe, le pisco est plutôt originaire du Pérou

L’Union Européenne considère que l’appellation protégée « pisco » ne s’applique qu’à l’alcool en provenance du Pérou, où l’on trouve un port du même nom. Par conséquent, chez nous, le pisco sour a tendance à être considéré comme une boisson typiquement péruvienne.

Différence entre le pisco sour chilien et le pisco sour péruvien

Outre le type d’alcool qui est différent suivant sa provenance, la manière de préparer le cocktail pisco sour va changer suivant le pays où l’on souhaite le déguster. Voici les quelques nuances entre le Chili et le Pérou :

Préparation du pisco sour au Pérou

Les premiers pisco sour péruviens sont finalement assez récents, ce cocktail a tout juste un siècle avec une recette élaborée en 1920. La recette traditionnelle comprend du pisco bien sûr, du jus de citron, du sirop de canne, du blanc d’œuf, de la glace pilée et de l’angostura, un alcool fort originaire du Venezuela qui est élaboré à base de rhum, de gentiane et d’écorces d’orange.

Préparation du pisco sour au Chili

La recette chilienne peut être identique, et c’est généralement le cas lorsque l’on en commande dans un bar. Mais on trouve également au Chili une boisson vendue toute prête et qui s’appelle pisco sour. Dans ce cas, la composition peut varier, et la boisson peut être préparée avec des agrumes autre que le citron. Autre différence notable, l’arôme de citron peut remplacer le jus. Le blanc d’œuf n’est pas présent dans cette recette industrielle.

New Call-to-action

Ver todo

Articles associés

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire

Pas encore de commentaire pour cet article