Patagonie et autres destinations de voyages d’expédition

Franchir le passage de Drake pour rejoindre le continent glacé

Le passage de Drake est une zone navigable très large et très profonde située au sud du continent américain. Il s’agit d’un point de passage stratégique pour rejoindre l’Antarctique. Il est très connu en raison des conditions climatiques souvent difficile avec des vents extrêmement violents, de forts courants et des vagues très hautes. Si par le passé de nombreux bateaux ont fait naufrage lors de la traversée du passage de Drake, ce n’est plus un véritable danger car les connaissances en navigation, la possibilité d’anticiper les conditions climatiques et la qualité des embarcations actuelles permettent d’effectuer ce passage délicat en toute sécurité.

New Call-to-action

D’où vient le nom du passage de Drake ?

Le passage de Drake porte le nom de l’explorateur anglais Francis Drake. Si le nom a été donné en l’hommage de l’ancien corsaire qui a exploré les mers du globe, il faut noter qu’il n’a jamais franchi ce passage lui-même ! À l’époque de ses explorations, au 16ème siècle, l’un de ses navires aurait dérivé vers ce dangereux passage, qui aurait ensuite reçu son nom. 

Le premier navigateur connu à avoir franchi le passage de Drake l’a fait 40 ans plus tard, il s’agit du hollandais Willem Schouten. Il s’agit de l’un des passages maritimes les plus redoutés au monde en raison des conditions de navigation particulièrement difficiles.

Où est localisé le passage de Drake ?

Le passage de Drake s’étend de la pointe sud du continent américain aux îles Shetland (en Antarctique). C’est le moyen le plus rapide pour rejoindre l’Antarctique, mais certainement pas le moyen le plus simple ! Nombreux sont les marins qui font volontiers un détour et allongent leur périple pour éviter ces eaux tant redoutées.

Pourquoi est-ce si difficile d’y naviguer ?

Le passage de Drake est réputé dangereux à cause des difficultés que rencontrent les marins à le franchir. Les océans se rencontrent à cet emplacement et la hauteur des vagues est impressionnante, même pour les navigateurs aguerris. Le vent très fort rend les conditions de navigations encore plus compliquées. Aujourd’hui, il s’agit plus d’un inconfort que d’un véritable danger.

Pas de panique si vous devez naviguer sur les eaux du passage de Drake, de nos jours ce n’est plus si risqué ! Les navigateurs sont prévoyants et consultent la météo avant de s’y aventurer. En effet, le principal danger vient des conditions climatiques extrêmes dans cette zone, un élément qu’il est désormais facile d’anticiper. De plus, les bateaux actuels sont capables de franchir plus facilement cette zone que les embarcations qui naviguaient à l’époque de la découverte de ce passage. Les particularités de navigation dans cette zone sont également mieux connues.

De nombreux itinéraires de croisières prévoient la traversée du passage de Drake, c’est une difficulté largement surmontable de nos jours. Certains séjours tout compris en Antarctique prévoient un mix entre les passages en bateau et en avion en offrant le choix de quitter le navire pour voler au-dessus du passage de Drake. Une bonne option pour les passagers les plus sensibles !

Quelques faits étonnants sur le passage de Drake

On s’imagine souvent le passage de Drake comme un couloir étroit, à cause du terme de « passage », mais en réalité il fait 1 000 kilomètres de large !

La profondeur maximale sur le passage de Drake n’a pas pu être déterminée mais on pense qu’elle atteint près de 5 000 mètres à certains endroits.  

L’un des exploits les plus impressionnants dans le passage de Drake reste la traversée en 2019 de cette zone particulièrement hostile par une petite embarcation de 9 mètres de long sur laquelle étaient entassés 6 rameurs !

New Call-to-action

Ver todo

Articles associés

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire

Pas encore de commentaire pour cet article