patagonie argentine

Cap sur la Patagonie argentine

Australis

La Patagonie argentine, région la plus au sud du pays, est également la moins peuplée avec une densité inférieure à 1 habitant par kilomètre carré. N’en déduisez pas pour autant qu’il n’y a rien à y faire ! La beauté des paysages, la nature sauvage valent le détour et les amoureux de grands espaces pourront traverser différents espaces aux reliefs variés. Seule constante, la rudesse du climat et les températures qui restent assez basses toute l’année.

New Call-to-action

Les différents visages de la Patagonie argentine

La Patagonie argentine est composée de deux grandes régions qui se différencient par leur relief. On distingue ainsi la partie est qui est majoritairement occupée par les mesetas, de grands plateaux entourés de montagnes. Le climat y est froid et sec. À l’ouest, ce sont les Andes, grande chaîne montagneuse qui parcourt le continent sud-américain et qui sépare le Chili et l’Argentine. Le climat est plus humide et le paysage change, la végétation est plus dense, c’est la région des forêts et des lacs.

Si la visite des parcs reste l’attraction principale de la région, il est également possible de pratiquer les sports d’hiver entre juin et septembre. D’octobre à mars, c’est l’été ! Les randonnées, l’escalade, la voile et de nombreuses autres activités sportives en nature peuvent être programmées.

Quels sont les principaux parcs nationaux en Patagonie argentine ?

La principale activité lorsque l’on voyage en Patagonie argentine est la visite des différents parcs naturels qui abritent de nombreuses espèces protégées, tant sur terre que dans l’eau. On note 4 grands parcs à visiter lorsque l’on se rend à l’extrême sud du territoire argentin.

Los Glaciares, le feu et la glace

Le parc Los Glaciares est certainement le plus connu, un incontournable. Situé à la frontière chilienne, il renferme de grands lacs et de nombreux glaciers. Des champs de glace s’étendent sur 2 600 km² et offrent aux yeux des visiteurs des paysages à couper le souffle. Le glacier Perito Moreno est le plus connu, toutes les agences locales y proposent des excursions. Autre particularité de ce parc, il abrite le volcan actif Viedma qui se trouve sous la glace.

Le parc et le volcan Lanin

Dans la région de Néuquen se trouve le volcan Lanin au sein du parc éponyme. Saupoudré de neiges éternelles, on s’en approche en empruntant l’un des nombreux sentiers de randonnée qui jalonnent le parc. Notons qu’il s’agit de l’un des plus beaux parcs de la Patagonie argentine, mais il reste peu fréquenté, à l’exception de la portion qui se situe sur la route des 7 lacs.

Le parc Los Alerces, site archéologique et naturel

Dans la province de Chubut, on peut explorer le parc national Los Alerces. Les lacs et les cours d’eau sont omniprésents et on peut facilement observer la faune locale qui évolue dans cet espace protégé. Cette zone est très boisée, on se promène sur les sentiers de randonnée parmi les conifères géants (plus de 50 mètres de haut pour certains spécimen). On le sait moins mais ce parc est également un site archéologique dans lequel des gravures rupestres datant de plus d’un millénaire ont été retrouvées.

Los Arrayanes, zone boisée

En bordure du lac Nahuel Huapi, le parc Los Arrayanes faisait autrefois partie du parc Nahuel Huapi, mais depuis 1971 il est entièrement autonome. Son nom vient de l’espèce d’arbres (l’arrayan) qui peuple le par cet qui se distingue par son écorce légèrement dorée. La plupart des visiteurs s’y rendent pour la journée et parcourent un sentier d’une quinzaine de kilomètres qui parcourt la zone la plus attrayante du parc. Il est également possible d’accoster dans le parc après avoir fait une promenade en bateau au départ de San Carlos de Bariloche.

New Call-to-action

1 estrella2 estrellas3 estrellas4 estrellas5 estrellas (Pas encore d'évaluation)
Cargando…

Commentaire