Patagonie et autres destinations de voyages d’expédition

Le Parc National d’Iguazu, océan de verdure au nord de l’Argentine

Dans le nord-est argentin, le Parc national d’Iguazu s’étend sur plus de 68 000 hectares. Le point d’intérêt principal pour les touristes qui viennent visiter l’Argentine dans la zone d’Iguazu, ce sont les immenses chutes d’eau. Ce que l’on sait moins, c’est que le parc naturel tout autour des chutes vertigineuses vaut lui aussi le détour. Dans cet espace exceptionnel, vous aurez la chance de découvrir une biodiversité préservée et d’évoluer au cœur de la nature sauvage en empruntant des sentiers de randonnée très simples d’accès.

New Call-to-action

Iguazu ou Iguaçu ? 2 parcs naturels aux noms très proches !

Derrière cette petite nuance orthographique se cache une vraie différence. Les chutes d’Iguazu sont situées à la frontière entre le Brésil et l’Argentine. Le parc d’Iguazu est donc argentin et celui d’Iguaçu est du côté brésilien. Ces deux parcs sont ouverts aux visiteurs et ont été déclarés comme Patrimoine Mondial par l’Unesco.

Parc national de l’Iguaçu, dans l’État brésilien du Parana

Ce parc, beaucoup plus grand que celui que l’on peut explorer du côté argentin, mesure un peu moins de 170 000 hectares. Pour les visiteurs qui souhaitent admirer les chutes du côté brésilien, il existe deux sentiers qui permettent d’arriver en haut de la chute ou de descendre pour l’observer d’en-bas. Des vols en hélicoptères offrent la possibilité de survoler cet ensemble impressionnant. 

Visiter le Parc national d’Iguazu du côté argentin

Dans la province de Misiones, le Parc national d’Iguazu, le parc d’Iguazu révèle ses secrets. On peut y observer la chute la plus connue, la Garganta del Diablo (Gorge du Diable). Le sentier de Macuco est un petit chemin peu fréquenté et qui vaut pourtant le détour : un peu à l’écart des chutes, c’est un excellent itinéraire pour pouvoir observer la faune qui évolue dans cet espace préservé.

Parc naturel et chutes : quel côté de la frontière privilégier ?

La vue des chutes côté brésilien est réputée pour être exceptionnel : c’est de ce côté du parc que l’on a la meilleure vue d’ensemble des chutes.

Côté argentin, il est possible d’admirer les chutes de plusieurs points de vue mais on ne retrouve pas cette vue d’ensemble.

Quelques conseils pour admirer les chutes d’Iguazu dans les meilleures conditions

Au niveau du climat, tout est question de goûts ! 

Pour observer les chutes avec un débit exceptionnel, il est évidemment plus intéressant de s’y rendre durant la saison des pluies (en plein cœur de notre hiver, les mois de décembre et janvier sont particulièrement pluvieux). 

  • Attention, si votre but n’est pas seulement d’admirer les chutes mais aussi de prévoir une randonnée, elle pourrait être compromise par les pluies abondantes ! 
  • Pour les visiteurs qui à l’inverse veulent éviter les grandes eaux, la période de nos vacances d’été, juillet et août, convient mieux.
  • Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous vous rendez à Iguazu, sachez que la zone est humide, il faut donc s’équiper de vêtements de pluie et de chaussures étanches.
  • Qui dit humidité dit moustiques ! La meilleure manière de se protéger et de se couvrir le plus possible les bras et les jambes. Si vous avez peur d’avoir chaud, apportez au moins un répulsif.

Se rendre aux chutes d’Iguazu seul ou en groupe

Il est bien évidemment possible d’accéder au parc et aux chutes par ses propres moyens, mais si vous voulez vous épargner les tracas de l’organisation, sachez que de nombreuses agences proposent des excursions pour la journée. Si vous tenez à découvrir la faune et la flore locale en vous aventurant hors des sentiers battus, il est préférable de faire appel à un guide.

New Call-to-action

Ver todo

Articles associés

Laisser un commentaire

Pas encore de commentaire

Pas encore de commentaire pour cet article